top of page
Rechercher
  • Pascal Guillotin

"Être au top" ou la fausse bonne idée masculine.... mais pas queue !



J'entends si souvent (trop !) en consultation et de la part des hommes, l'envie fortement motivée d'être "au top", "performant", "à la hauteur",...!

Alors même si ça fait "marcher le commerce" de la thérapie ou du conseil sexuel cela sonne comme le clairon de la montée des couleurs dans la cour de la caserne ; ordre, injonction, obligation. Pour une activité de plaisir, de partage et de bien-être, il me semble que c'est un peu rude d'autant qu'obligation mène à stress et que le stress en matière de sexo mène à la"débandade". CQFD

Il faudrait, au contraire, que le cul pour un soir ou pour la vie, soit fait d’abandon, de communication, de partage ainsi que d'aventures exploratoires de l'autre et de soi même; que l'esprit pionnier s'invite dans les alcôves et que nous recréions la conquête du grand Ouest entre l'orteil gauche et l'oreille droite sans la peur de se faire scalper, ou plutôt castré au détour d'une vallée humide que l'on a cru devoir profondément labourée !


Mais les hommes sont-ils les seuls fautifs ? Leur volonté de performance est-elle juste la conséquence de leur psychologie de "performeur" comme la société les y engage depuis (trop) longtemps ? Pas sûr, car même si nous sommes à l'origine de la "raideur" dans l' image de notre puissance, notre volonté de "bien faire" trouve aussi sa source dans la croyance que bien faire l'amour soit surtout lié à un coït réussi ; long, énergique, en tension. Il faut dire aussi que trop souvent l'érection, ou plutôt son manque est prise, par méconnaissance féminine, pour un manque d'amour ou de désir et est alors interprété comme autre chose que la simple difficulté " à tenir".

Mais qui nous apprend ? Les images véhiculées par le porno n'ont jamais été démenties par l'éducation ! Qui nous en a parlé ? Qui nous explique comment marche une verge ou un vagin, un homo sapiens mâle et un homo sapiens femelle ?

Et qui nous dit le beau de la rencontre des corps par l'ouverture de tous les sens ?




Le sujet charrie tant de fausses images, de tabous si profonds et de ressorts intimes que nous avons toutes tous bien besoin que la conversation sexuelle s'invite enfin dans la société, le groupe, le couple et l'intime de soi !

Ça tombe bien la coupe du monde s'avère déprimante et la bagnole électrique pas assez puissante pour faire de beaux ébats..... débats !







28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page